Biographie

AMNEZZIC 

c’est une forte rencontre humaine et musicale !

Quatre personnalités complémentaires aux cultures musicales éclectiques.

Un univers original et coloré construit au fil du travail en répétition et d’improvisations.

La matière :

  • le groove et la liberté, de la basse de Patrick Hanequand ;
  • le bouillon rythmique ethno-funk-jazz de la batterie d’Olivier Baudy ;
  • les harmonies au piano de Jean-Marie Lefebvre, sublimées par des univers sonores développés aux synthés ;
  • les percussions, la chaleur et la force des textes de Kiki Perry.

Chaque concert est une invitation au voyage, une fusion entre acid-jazz, funk, afro-caraïbes et électro avec des paroles en français fortes en émotions.

L’esprit d’Erik Truffaz, d’Herbie Hancock, de Pat Metheny ou encore de Fela, St Germain ou Nougaro se retrouve dans leurs gênes.

Depuis 2015, Amnezzic se produit sur beaucoup de petites scènes du Tarn et de la Région, dans des bars et des restaurants…

Au final, c’est une invitation au décollage, vers ici et ailleurs, partout et nulle part.

Alors, venez, oubliez tout et devenez vous aussi…

 

 

Olivier BAUDY  Batterie

Il découvre vraiment la batterie en prenant ses premiers cours en 1986 avec Thierry Arpino (JL Ponty, La Velle…). Il joue pendant trois ans dans des groupes amateurs des standards de jazz et du funk, et chez HBS à Paris, dans un atelier de jazz avec Yves Grignon.

En 1990, il participe aux ateliers de jazz du conservatoire du 5ème arr. de Paris avec Patrick Villanueva et des cours de batterie avec  Jean Claude Jouy (Lee Konitz). Dans le Tarn, ll rencontre le batteur-percussionniste Yaki, avec qui il découvrira les rythmiques afro-cubaines.

En 2005, il monte avec Chouaïb Ezzerki et Coralie Lestrade le groupe Dadou El Oued (jazz oriental) qui tourne sept ans dans la région  et  passe un an à Music Halle avec Jean Denis Rivaleau, André Sutre…  Il joue  aussi  dans  le groupe Wassa Fare pendant deux ans.

 

Kiki PERRY ,  Percussions, Chant

Grâce à la complicité et au bonheur de jouer avec les musiciens d’Amnezzic, il compose et chante maintenant. Il découvre le jazz en 1977 avec Bernard Lubat et sa compagnie, participe à des ateliers de percussions ainsi qu’aux deux premiers festivals d’Uzeste (33).

A cette même période il rencontre Eddy Louiss et part à l’aventure avec lui pendant 5 ans. En 1991, il ouvre un club de jazz à Toulouse, « le hot brass ». En 1995, il joue avec l’orchestre albigeois de Jean-Pierre Dutoit « le flou artistique » puis participe à la création du groupe « kivala jazz collectif » avec Patrick Hanequand.

 

Patrick HANEQUAND ,  Basse

Parisien d’origine et installé dans le sud-ouest depuis une quinzaine d’années, il souffle dans la trompette de son père à un an (pwouet !) et commence à jouer de la basse à 13 ans. En 1986, il prend ses premiers cours de basse avec Peter Giron (bassiste de Lutter Alison) American school of Paris. En 1990, il intègre le conservatoire de Pythiviers dans la classe de jazz et harmonie de Gael Mevel.

En 2009, il Compose et interprète la bande originale du film documentaire « The Last Supper for Malthus » réalisé par Klaus Pas.

Il a joué avec de nombreux groupes en tant que bassiste et a accompagné beaucoup de chanteurs et chanteuses de jazz, de rock, de blues…

 

Jean-Marie LEFEBVRE , Claviers

Après quelques années de piano classique Jean-Marie Lefebvre découvre le piano Jazz avec Rémi Chaudagne.

Une année au Québec lui permet de rencontrer de nombreux musiciens avec qui il s’immerge dans l’improvisation. De retour en France il participe à plusieurs formations et ateliers Jazz, Big Band ou il a pu accompagner Marcel Azzola, fait du bal, accompagne des chanteurs, joue et compose pour des formations Jazz. Il a suivi le cycle long à Music Halle à Toulouse ou il a notamment suivi des cours de piano avec l’ancien directeur de l’Orchestre National de France Denis Badault.

Installé depuis plus de dix ans dans le Tarn il se produit régulièrement au sein de différentes formations.